Facebook

Journée internationale des personnes handicapées : quelles avancées en termes d’accessibilité ?

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées a lieu le 3 décembre. Bien que cette année 2020 ait été rythmée par la Covid19, le CAWaB a décidé de ne pas baisser les bras, bien au contraire !

Si cette journée est l’occasion de rappeler les droits des personnes en situation de handicap, en particulier le droit à un accès en autonomie à l’ensemble de la société, le CAWaB a décidé de l’aborder de manière positive, en compilant les dernières avancées en matière d’accessibilité, à Bruxelles et en Wallonie.

Des engagements en faveur de l’accessibilité dans les accords des nouveaux gouvernements

L’année 2019 fut une année électorale bien chargée, puisque se sont déroulées les élections régionales, fédérales et européennes.

Après les accords régionaux bruxellois et wallon, le Gouvernement fédéral a récemment inscrit dans son programme des objectifs en matière d’accessibilité. L’Etat belge s’engage à améliorer davantage l’accessibilité des chemins de fer via l’achat de matériel roulant accessible, la mise en accessibilité des gares, des trains et des quais,….

Il garantit également que les services publics resteront accessibles à tous, y compris aux citoyens ayant peu de compétences numériques ou en situation de handicap et que l’accessibilité physique et numérique du système judiciaire, des transports publics et des bâtiments publics sera améliorée.

Communication adaptée durant la crise sanitaire

La crise sanitaire n’a pas épargné la Belgique. Pour permettre à tous les citoyens de prendre connaissance des messages émanant des autorités, ces dernières ont mis en place plusieurs mesures telles que la traduction en Langue des Signes de la plupart des communication officielles, l’ajout de pictogrammes présentés de manière claire aux communications et enfin, l’accès au call center Coronavirus aux personnes sourdes et malentendantes grâce au service d’interprétation à distance Relais-Signes.

Le CAWaB invite les autorités à poursuivre dans cette voie, à pérenniser ces bonnes pratiques et à développer le FALC qui, s’il bénéficie aux personnes déficientes intellectuelles, gagnerait à être utilisé dans ces circonstances pour l’ensemble de la population.

Tous les opérateurs de transport s’engagent dans l’amélioration de l’accessibilité de leurs services

Les améliorations concrètes sur les réseaux de transports en commun sont peu perceptibles et prendront un temps certain. Mais cette dernière année, nous devons nous féliciter des engagements pris par les opérateurs. Chacun, à leur niveau, ont en effet pris des engagements concrets en faveur de l’accessibilité.  

Un plan stratégique de mise en accessibilité à la STIB

La STIB et la Région ont annexé au Contrat de Gestion signé en 2018 un plan stratégique de mise en accessibilité du réseau, composé de 14 mesures. Ce plan a été décliné cette année en une centaine d’actions concrètes qui seront suivies par le CAWaB dans le cadre d’un comité de suivi régulier.

Parmi ces actions, un projet visant à rendre accessible le réseau de tram en réduisant considérablement la lacune (espace entre le quai et le tram) a été validé au printemps dernier.

Le plan prévoit également la mise en accessibilité de 700 arrêts en 10 ans. En 2019, 74 arrêts ont été aménagés.

De même, onze lignes supplémentaires ont été certifiées Accessibus, lignes qui donnent l’information sur l’accessibilité des arrêts, portant le nombre de lignes auditées à 39 sur les 52 que compte le réseau.

Un plan de déploiement de l’accessibilité au sein du TEC

Pour le TEC, un plan de déploiement de l’accessibilité a été approuvé cet été par le Comité exécutif de l’OTW, l’Opérateur de Transports de Wallonie.

Ce plan, élaboré en concertation avec le CAWaB, comprend la liste budgétée des actions à mener dans les années à venir en matière d’accessibilité aux services et à l’information du TEC. Un volet formation du personnel est prévu ainsi que l’aménagement des arrêts pour les rendre plus accessibles. En 2019, 174 arrêts du réseau TEC ont été ainsi adaptés.

Un réel engagement d’amélioration de la part de la SNCB

Suite à l’interpellation du CAWaB, d’Unia et du CSNPH sur l’inaccessibilité des nouveaux trains M7, la SNCB a revu sa copie en annonçant qu’elle s’engageait pour une meilleure accessibilité en autonomie sur leur réseau. Elle a annoncé qu’elle développait une voiture accessible en autonomie et qu’elle doublerait le nombre de gares accessibles en 5 ans, pour passer de 78 actuellement à 150 d’ici 2025.

Cette volonté a par ailleurs été réitérée du côté politique, puisque le Ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, a affirmé son intention d’investir dans l’amélioration de l’accessibilité des trains et des quais.

Par ailleurs, la SNCB a engagé l’année passée, suite à la demande du Collectif, deux personnes chargées de prendre en compte l’accessibilité dans sa transversalité. Ensemble, ils ont pour mission eux aussi d’établir un « plan accessibilité » et de définir des actions concrètes et réalistes en termes d’amélioration de l’accessibilité du rail belge.

Une centralisation de l’offre de taxis adaptés aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) à Bruxelles

Handycab, nouvelle plateforme de réservation qui centralise l’offre de taxis adaptés aux PMR, a vu le jour en septembre dernier. Le CAWaB salue l’initiative qui répond à une demande défendue par le Collectif depuis bien longtemps.

De l’ambition pour la mobilité à Bruxelles : le plan Good Move approuvé

En mars, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a approuvé le Plan Régional de Mobilité Good Move, qui trace les grandes orientations à suivre pour améliorer la mobilité dans les dix prochaines années.

Plusieurs projets pour améliorer l’accessibilité y sont présentés, entre autres, l’amélioration de l’accessibilité du transport public, des voiries et espaces publics, du Taxi, des chantiers,...

Des changements en vue dans le nouveau Règlement Régional d’Urbanisme (Bruxelles)

La réforme du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), qui régit les normes d’accessibilité des bâtiments et de l’espace public, devrait également sensiblement améliorer l’accessibilité des projets neufs et des grandes rénovations dans le futur. Le CAWaB a saisi l’ opportunité de cette réforme pour faire part de ses revendications et espère voir le nouveau texte approuvé dans les prochaines semaines.

Comeos souhaite améliorer l’accessibilité des commerces

Durant le premier confinement, Comeos, fédération des commerces et services, a lancé le projet Commerce Cares et annoncé que les bénéfices liés à la vente de masques en grande surface (0,02€ par masque vendu) seront investis au profit de l’accessibilité.

Comeos a décidé de travailler en partenariat avec le CAWaB et Inter (le bureau d’expertise en accessibilité en Flandre) pour définir les mesures à prendre pour l’amélioration de l’accueil des PMR dans les commerces.

Signaler les problèmes d’accessibilité

Le CAWaB a lancé, durant la Semaine de la Mobilité, la plateforme « Agir pour l’accessibilité ». Ce site donne les informations aux citoyens pour signaler des problèmes d’accessibilité dans les transports, les bâtiments ouverts au public et sur les voiries, à Bruxelles et en Wallonie.

Cette plateforme informe sur l’importance et les moyens existants pour signaler les problèmes d’accessibilité, directement auprès des personnes responsables. Vous aussi, vous pouvez agir pour améliorer l’accessibilité en signalant les problèmes rencontrés sur agir.cawab.be.

Une véritable prise en compte de l’accessibilité qui doit à présent se concrétiser sur le terrain

En tant qu’organisation représentative des associations, impliquée dans les organes de concertation et en contact direct avec les décideurs et les opérateurs, le CAWaB peut témoigner d’une prise de conscience et d’une prise en compte grandissante pour la thématique de l’accessibilité de la part de ses interlocuteurs.

Le Collectif ne cesse par contre d’insister pour que cette prise de conscience et ces engagements se traduisent beaucoup plus rapidement dans des actions concrètes qui permettront à toutes les PMR d’avoir accès aux services et à l’information.
Ces derniers mois ont permis, dans le domaine du transport principalement, de définir ces plans d’actions concrets. Il est plus que temps à présent de passer à l’implémentation de ces mesures au bénéfice des citoyens.

Si le chemin est encore long pour atteindre une accessibilité intégrale et systématique, il est tout de même important de prendre du recul et de saluer les avancées obtenues. Le CAWaB poursuivra ses interpellations et sa militance avec les 21 associations qui le composent et espère pouvoir présenter un bilan encore plus concret et positif le 3/12/2021.

Partager cet article sur : Twitter Facebook