Facebook

Tram Nouvelle Génération : un aperçu de l’accessibilité et des dispositifs spécifiques pour les voyageurs à mobilité réduite

La récente mise en service du Tram Nouvelle Génération (TNG) constitue une avancée en termes d’inclusion des personnes en situation de handicap, notamment via ses dispositifs visant à améliorer l’accessibilité des utilisateurs de fauteuils roulants (UFR). Après une première visite d’un prototype en 2020, le CAWaB a pu visiter ce nouveau matériel roulant et examiner les nouvelles fonctionnalités de ce tram qui circule sur la ligne 51.

Un accès facilité et autonome sous conditions

La mise en place d’une rampe intégrée au plancher, qui s’avère être légère et facile à déployer, offre aux PMR un accès aisé à bord du tram. Les bourrelets présents sur les quais réduisent la lacune horizontale, facilitant ainsi l’accès de plain-pied lorsqu’ils sont équipés de fusibles de quai. Il n’est donc plus nécessaire de déployer de rampe dans ce cas, ce qui permet un accès plus rapide et en toute autonomie.

En attendant la mise en accessibilité progressive des quais et le placement des fusibles sur tout le réseau de la STIB, cette rampe légère permet déjà aux personnes en fauteuil roulant d’embarquer plus facilement, avec aide.

Petit conseil, d’utilisation : le bouton bleu avec le logo PMR à l’extérieur du véhicule permet d’annuler la fermeture automatique des portes, ce qui facilite le déploiement de la rampe.

En parallèle, la signalétique relative au niveau d’accessibilité des arrêts de tram devrait quant à elle être disponible dans le courant de cette année via des logos PMR bleus ou oranges.

Information à destination de tous les usagers

Les chauffeurs n’ayant pas l’obligation de sortir de leur poste de conduite, il est crucial que les passagers soient bien informés de la présence de la rampe à bord pour favoriser une collaboration efficace entre les voyageurs valides et les UFR qui restent dépendants de l’intervention d’une tierce personne lors de l’embarquement. A ce titre, la rampe mériterait d’être plus facilement identifiable.

A l’intérieur, l’espace dédié aux UFR a été aménagé de telle sorte qu’il puisse accueillir une personne en fauteuil roulant. Ici aussi, l’espace pourrait être mieux identifiable, notamment lorsqu’une personne est déjà assise sur l’un des strapontins.

Vers une accessibilité autonome

Le TNG représente un pas significatif vers une plus grande accessibilité en autonomie dans les transports en commun.

Actuellement, ces TNG ne représentent pas une solution 100% autonome car la réponse à cet enjeu dépend de la mise en œuvre progressive des rénovations de quais sur le territoire bruxellois. En combinant les fusibles sur les quais avec les dispositifs intégrés à bord, un accès de plain-pied sûr et efficace sera alors assuré.

Des améliorations, faciles à mettre en œuvre, seraient également nécessaires, notamment en ce qui concerne l’identification des sièges prioritaires et un aménagement plus sécurisant de la zone pour les PMR. Il faudra également être attentif en ce qui concerne la propreté et la maintenance à long terme des dispositifs, ce que la STIB nous a assuré prendre en compte.

Même s’il reste du travail pour rendre les trams totalement accessibles pour tous les voyageurs, soulignons les réels efforts opérés par la STIB dans ce sens ces dernières années, comme c’est le cas avec ce TNG.

Partager cet article sur : Twitter Facebook